Diminuez vos déchets

Réfléchissez !

           

Noël qui approche, l'anniversaire de votre petit filleul ou de votre meilleure amie... autant d'occasions de faire plaisir en offrant une attention personnalisée. Cette année, pensez à l'impact environnemental de vos présents et optez pour les cadeaux dématérialisés !

Renoncez aux gadgets et aux objets décoratifs, qui dans de nombreux cas risquent de prendre la poussière sur une étagère, voire de terminer rapidement à la poubelle. De nombreuses possibilités de cadeaux immatériels sont actuellement à disposition: bons et coffrets cadeaux, abonnements et présents "digitaux" sont d'excellentes occasions de gâter vos proches tout en réduisant le poids de vos déchets.

Que puis-je faire, concrètement ?

...à la maison et pendant les loisirs : Offrez des bons cadeaux dans la boutique ou la grande surface de votre choix, afin que la personne puisse choisir un objet qui lui plaise et lui soit utile. Vous évitez ainsi de lui offrir quelque chose qu'il possède déjà ou dont il ne se sert pas.

La digitalisation permet également de réduire l'impact environnemental de vos cadeaux : pourquoi ne pas offrir de la musique ou des films/séries en ligne plutôt qu'un DVD ou qu'un CD ?

Les abonnements pour un club de sport, le cinéma ou la ludothèque sont de bonnes alternatives aux cadeaux matériels. De nombreuses offres de cours de formation allant des langues au bricolage en passant par la cuisine, la comptabilité ou le sport existent également : un bon pour une adhésion ciblé sur les intérêts et besoins de votre proche sera sans doute très apprécié.

Si vous souhaitez offrir quelque chose de personnalisé, offrez un bon pour un événement que vous partagerez avec la personne. Dîner, match de football, concert ou sortie aux bains thermaux vous donneront l'occasion de partager un moment convivial ! Pensez également aux bons "expérience", très en vogue en ce moment, qui permettent à celui qui la reçoit de choisir parmi différentes propositions de journée originale : il y en a pour tous les goûts, du massage en institut au saut à l'élastique en passant par la dégustation de grands crûs !

Quitte à offrir un cadeau matériel, fuyez les confections déjà prêtes proposées en grandes surfaces (produits de beauté, paniers garnis, etc.), qui sont l'archétype du suremballage.

Autre piste à la fois économique et écologique : pourquoi ne pas se mettre à plusieurs pour offrir un cadeau utile en commun plutôt que de nombreuses babioles superflues ?

...au travail : Pour les cadeaux d'entreprise également, pensez aux bons et autres cadeaux dématérialisés plutôt qu'aux objets décoratifs.

     

Réutilisez !

 

Passez-vous aussi du jetable au durable ! Comment ? En utilisant des produis solides qui peuvent être utilisés plusieurs fois et/ou durer plus longtemps, par exemple en privilégiant les recharges. Pour faire perdre du poids à vos poubelles, pas besoin de révolutionner votre quotidien : quelques petites habitudes à prendre et une bonne planification auront déjà des effets notables sur la quantité de déchets que vous produisez.

Une quantité d'objets, vêtements et meubles sont jetés par leur propriétaire alors qu'ils pourraient encore faire le bonheur d'un nouvel utilisateur. Avant de jeter, chaque consommateur devrait se poser les trois questions suivantes : cet objet est-il encore en bon état ? Peut-il encore servir ? Et comment peut-il connaître une seconde vie ?

Recharger, réinventer, offrir, troquer, revendre? les solutions sont nombreuses pour éviter la surconsommation. Pourquoi la poubelle serait-elle le premier réflexe? Soyez ingénieux et créatifs, favorisez le système D et trouvez de nouveaux usages à vos biens superflus avant de les transformer en déchets !

Que puis-je faire, concrètement ?

...à la maison, la bonne gestion des déchets commence souvent dans la cuisine : planifiez vos achats et leur quantité de manière intelligente pour éviter les surplus, n'hésitez pas à congeler vos réserves et devenez expert dans l'art d'accommoder les restes !

Utilisez des produits et articles solides et réutilisables plutôt qu'à usage unique, par exemple les éponges, serpillières, chiffons, recharges en tous genres, brosse à dents à tête interchangeable, etc. Réutilisez les consommables courants tels que les sacs de courses, les feuilles de papier ou les cartons d'emballage.

...au travail, réutilisez vos feuilles imprimées comme papier brouillon pour en limiter l'usage. Réalisez vos envois avec du matériel réutilisable (sacs postaux, boîtes en carton, enveloppes réacheminables) et donnez une seconde vie au carton et au papier bulle.
Utilisez une imprimante à cartouches rechargeables et évitez au maximum d'imprimer vos e-mails.

Louez le matériel que vous n'utilisez qu'occasionnellement au lieu de l'acheter.
Supprimez les tasses et gobelets jetables et fournissez du matériel lavable. A défaut, apportez votre propre tasse, bouteille ou gourde à remplir.

...pendant les loisirs, jouez la solidarité ! Jouets, mobilier, appareils électroniques, vêtements usagés mais encore en état feront sans doute le bonheur d'un nouvel utilisateur qui pourra les acquérir à petit prix dans un magasin de seconde main, une brocante ou par le biais d'un organisme caritatif. Certaines déchetteries proposent également un espace de dépôt, où vous pouvez laisser les biens encore en bon état qui peuvent ainsi y trouver preneur.

Répertoriez les biens dont vous ne voulez plus sur un site d'échange ou de vente aux enchères en ligne et élargissez votre champ de potentiels acquéreurs.

Organisez ou participez à un "vide-dressing" (troc et/ou vente de vêtements usagés). Ce phénomène très à la mode vous permettra de vous séparer de vos biens superflus et peut-être trouver votre bonheur ?

Si vous aimez le bricolage, les matériaux de récupération issus de la consommation courante (rouleaux de papier hygiénique, bouteilles en PET, capsules de café, tissus de vêtements usés...) vous seront sans doute utiles.

Si vous organisez un événement, utilisez de la vaisselle lavable consignée, notamment les gobelets aujourd'hui très fréquemment proposés dans les festivals et autres festivités. Cette solution garantit une diminution des ordures et des services de location et de lavage existent dans tous les périmètres de gestion des déchets.

     

Réparez !

 

La tendance est au "tout jetable" et un objet présentant des signes d'usure ou de dysfonctionnement se destine souvent à finir directement à la poubelle. Acheter un nouveau modèle plutôt qu'investir dans une réparation est d'ailleurs souvent plus rentable... du moins en apparence.

En effet, nombre d'appareils, de vêtements et d'éléments de mobilier nécessiteraient seulement quelques retouches simples et peu coûteuses pour reprendre vie. Privilégiez l'échange de compétences et de services, mobilisez les connaissances de vos proches et voisins et économisez !

Jeter ne devrait pas devenir un automatisme. Demandez-vous toujours si l'objet dont vous vous apprêtez à vous débarrasser est vraiment hors d'usage et s'il est réellement plus avantageux d'en racheter un que d'essayer de le réparer.

Que puis-je faire, concrètement ?

...à la maison et pendant les loisirs : Prenez le temps de ressortir votre caisse à outil ou votre boîte à couture et de bricoler.

Si vous ne vous sentez pas en mesure de réparer l'objet, faites fonctionner votre réseau de contacts : sans doute trouverez-vous un(e) ami(e) bricoleur, mécanicien, féru d'informatique ou sachant recoudre un vêtement troué. Vous pouvez également faire valoir l'échange de compétence, en leur proposant de leur rendre un service en retour.

Même si votre appareil est hors d'usage, peut-être que certaines pièces en sont récupérables pour d'autres usages : jetez-y un coup d'oeil avant de tout jeter ! Dans le même ordre d'idée, troquez ou achetez des pièces détachées d'occasion pour réparer vos propres appareils.

Internet est également une source astucieuse pour retrouver vos pièces de rechange auprès de fournisseurs, de fabricants ou de commerces. Il vous manque un chargeur, un transformateur ou d'autres petites pièces ? Vous trouverez sans doute votre bonheur en ligne pour pas cher : pensez-y avant de vous débarrasser de l'objet.

Les téléphones portables actuels se renouvellent en moyenne tous les 8 à 12 mois alors que leur durée de vie est bien plus longue. C'est la plupart du temps la batterie qui "lâche" en premier, alors que le reste des composantes fonctionnent encore parfaitement. Pour 10 à 40 francs, divers sites web proposent toutefois d'acquérir la pièce manquante. Un coût avantageux comparé au prix d'achat de l'appareil !

...à la maison et au travail : Privilégiez l'achat de matériel de bonne qualité, quitte à y faire un plus gros investissement, plutôt que d'accumuler les exemplaires de qualité médiocre, rapidement usés.

 

Renoncez !

 

Pour alléger votre poubelle, dites non aux emballages superflus !

L'emballage d'un produit le protège, préserve sa saveur, son odeur et son aspect, assure sa conservation et sert également de support d'information. Mais bien souvent, les biens de consommation se retrouvent "suremballés" sous 2 ou 3 couches de papier ou de plastique.

Le conditionnement des produits multipliant les emballages tend à proliférer. Petites bouteilles en PET, aliments en portion individuelle ou produits vendus en petites quantités sont légion sur les étalages des supermarchés. Pourtant, dans de nombreux cas, il est plus avantageux de se tourner vers des contenances plus grandes afin de produire moins de déchets et de réduire la matière première nécessaire à la fabrication des emballages.

Le consommateur a un grand rôle à jouer pour limiter ce gaspillage : en effet, c'est à lui que revient la décision d'achat des produits qui lui sont proposés. En adaptant vos habitudes de consommation, vous contribuez à faire évoluer les décisions du producteur mais également à diminuer la masse de déchets occasionnée !

Que puis-je faire, concrètement ?

...à la maison, lorsque vous partez faire vos courses, emportez avec vous un sac réutilisable, cabas ou panier et refusez les sachets à usage unique distribués en magasin. Dans la mesure du possible, débarrassez-vous des emballages inutiles directement sur le lieu d'achat: adressez-vous au personnel pour savoir où les déposer.

Achetez des articles en vrac ou au détail plutôt qu'emballés séparément : cela vous permettra d'obtenir exactement la quantité dont vous avez besoin.

Fuyez autant que possible les articles emballés individuellement : les grandes contenances ont souvent un ratio produit/emballage plus raisonnable.

...au travail, évitez d'emporter avec vous des repas préparés dans des conteneurs pour micro-ondes à usage unique et privilégiez votre propre conteneur hermétique réutilisable.

...pendant les loisirs, lorsque vous achetez un repas ou une boisson à l'emporter, refusez serviettes, sauces, dosettes de sucre et crèmes superflues.

     

Recyclez !

 

Réduire le volume de déchets produits est l'objectif principal de la consommation responsable. En d'autres termes, il faudrait limiter le nombre de biens consommés pour faire baisser la quantité de produits qui arrivent en fin de vie.  

Le recyclage vise à remettre le déchet dans le circuit de production afin de regagner un maximum de sa matière première. Pour ce faire, le consommateur devrait toujours évaluer dans quelle mesure il peut récupérer et séparer les différents éléments qui composent l'objet qu'il s'apprête à jeter.

La pratique du tri à la source, c'est-à-dire par l'usager lui-même, permet en outre de limiter le développement de coûteuses machines de tri. Dans les cantons concernés par la taxe au sac, encourageant les consommateurs à trier soigneusement leurs déchets, on a par exemple constaté une augmentation du papier récupéré.

Que puis-je faire, concrètement ?

...à la maison, recyclez vos déchets organiques, idéalement au moyen d'un compost de jardin ou de quartier, qui limite les déplacements et la main d'oeuvre employée. En compostant, une poubelle peut s'alléger d'environ 100 kg par année et par habitant.

Renseignez-vous auprès des autorités de votre commune pour connaître le mode de collecte des différents déchets (à domicile ou centralisée) et respectez les consignes locales sur le tri (par exemple, couleurs du verre).

Lorsque vous vous apprêtez à jeter un objet ou un emballage formé de plusieurs composantes, séparez-les et déposez-les dans les lieux de recyclage adéquats. Ne mélangez par exemple pas le papier et le carton avec des déchets plastiques, organiques, des papiers souillés, de l'aluminium, etc.

...au travail, installez des bacs à recyclage à l'intérieur et à l'extérieur ou suggérez à votre supérieur de le faire. Apposez des affiches à proximité pour rappeler aux gens ce qui peut être déposé dans le bac ou non.

Encouragez les employés à trier le PET en installant des conteneurs et/ou sacs de collecte, achetables directement auprès de Pet-Recycling Suisse. L'enlèvement des sacs pleins est effectué gratuitement dès 5 sacs.

...pendant les loisirs, ramenez en magasin les appareils électriques et électroniques, luminaires et sources lumineuses mais également les piles et batteries : les commerçants sont tenus de les reprendre même s'ils ne les ont pas vendus. N'oubliez pas de ramener également les accessoires relatifs, par exemple les chargeurs. Quant aux CD, DVD, cartouches de toner et matériel informatique, ils peuvent être ramenés aux points de collecte SWICO ou auprès de certains commerces proposant ce service.

Evitez au maximum les textiles synthétiques ou de basse qualité à très bas prix, qui compliquent passablement le recyclage.